stephanedavid_interview

Stéphane David, du stade Roland Boussard de Mansigné au MMArena

Dimanche prochain, lors du match La Suze FC – Olympique lyonnais, un Mansignéen aura une place privilégiée. Stéphane David sera sur le banc suzerain. Il fait partie de l’encadrement de l’équipe, avec Éric Chambron et Valéric Hornyak.

Une sacrée récompense pour l’éducateur, qui a passé près de 35 ans à l’US Mansigné, le club de son village.

De 2008 à 2013, il dirige l’équipe 3 de La Suze. « En début de saison, Éric m’a proposé d’intégrer le staff de l’équipe première, en division d’honneur, explique Stéphane David. Notre trio se concerte pour tout ce qui touche l’équipe, c’est un vrai plus car cela débouche sur des décisions pertinentes. À la fin, c’est Éric qui tranche. »

Une pensée pour Yves Gautier

Les deux clubs jouent en vert. « Mais ce n’est pas leur seul point commun. Dans les deux structures, la passion est très présente, avec des gens simples, humbles, qui mettent joueurs et éducateurs dans les meilleures conditions, avec des moyens différents mais dans le même esprit. Nous venons tous de petits clubs sarthois, ce match est aussi une reconnaissance. »

Au coup d’envoi, Stéphane aura une pensée pour sa famille, qui se sacrifie beaucoup pour sa passion. « J’ai souvent été absent à cause du foot. Je penserai aussi à Yves Gautier, un ancien dirigeant de l’US Mansigné, aujourd’hui disparu, qui s’était énormément investi. C’est lui qui m’a lancé dans le grand bain, en me confiant l’équipe première de Mansigné. Je suis persuadé qu’il aurait aimé être là pour ce match. »

Le Mansignéen ne se risquera pas à un pronostic. Mais il sait que si ses joueurs ont une infime chance de l’emporter, ils l’exploiteront au maximum : « On doit aborder ce match avec gourmandise, sans se laisser griser par l’événement, le public aura un rôle très important, pour combler l’écart existant sur le papier. Quel que soit le résultat, ce match doit servir d’expérience et fera progresser tout le club pour l’avenir. »

Et le technicien suzerain a un bel exemple en tête, le Sablé FC, qui depuis son match de Coupe de France face au Paris-Saint-Germain, en 2012, multiplie les bonnes performances.

Article réalisé par le journal Ouest France

Interview du coach adjoint de la Suze FC Stéphane David